La mode américaine

Les États-Unis d'Amérique sont considérés comme le poumon de l'industrie de la mode. En effet, la majorité des grandes marques sont nées en Amérique...

Qu'est-ce que la mode ?

La mode est une façon de faire, une façon de s'imposer, d'affirmer sa personnalité. Mais quand on parle de mode, on pense directement au style vestimentaire.

Origine de la mode américaine

Le style vestimentaire en Amérique a toujours été le reflet de son histoire, de sa culture et de son économie. En effet, une grande importance est accordée à l'image au sein de la culture américaine. Ainsi, on estime que l'apparence reflète l'aisance et le statut d'une personne.

Comment naît une robe à la mode ?

L'apparition d'une nouvelle mode dépend du pouvoir de ceux qui créent les nouveaux vêtements, des tissus, des matières premières et autres. La mode peut aussi naître sans raison particulière. C'est de la même manière qu'elle disparaît.

Comment la mode américaine a-t-elle évolué ?

Aujourd'hui, la mode américaine remplit les villes du monde entier. Ce style vestimentaire est généralement qualifié de décontracté. A ses débuts, le jean n'était porté que par la population américaine, mais ce vêtement s'est répandu dans le monde entier au point que le jean est devenu la tenue de prédilection. De même, au début, les baskets étaient destinées uniquement aux sportifs mais aujourd'hui elles habillent les pieds de toute catégorie de personnes dans le monde entier. La diversité de la mode américaine permet également à chacun de choisir des vêtements qui correspondent à sa personnalité.

Quel est l'impact de la mode sur l'environnement ?

La relation semble inexistante mais la relation entre l'environnement et la mode est très proche. En effet, l'industrie de la mode est la deuxième plus polluante au monde. Pour fabriquer des vêtements, les industries utilisent des matières premières. Ces industries produisent de grandes quantités qui induisent une grande consommation. Or, la population mondiale va bientôt dépasser les 9 milliards d'habitants ; si ce niveau de consommation se maintient, nous allons tout simplement manquer de matières premières pour fabriquer les vêtements que nous aimons porter.

A lire :   L'un des braqueurs de Kim Kardashian sort un livre